L’accélération du changement climatique dans l’Arctique impacte considérablement la santé et le bien-être des communautés autochtones d’Alaska. L’érosion et les phénomènes climatiques extrêmes répétitifs endommagent l’infrastructure, y compris les cliniques médicales et les installations de traitement de l’eau et des eaux usées. L’intrusion saline et la fonte du pergélisol ont un impact sur l’accès à l’eau potable. Dans les cas les plus extrêmes, l’accélération des taux d’érosion représente une menace mortelle et pousse des communautés autochtones d’Alaska à devoir choisir de relocaliser leurs communautés entières. L’AIJ mène des recherches qui visent à accroître la capacité d’adaptation des communautés autochtones d’Alaska subissant sur leur santé et leur bien-être, les impacts du changement environnemental induit par le climat.

Justice Environnementale

Les villages des autochtones d’Alaska sont confrontés de manière disproportionnée aux impacts croissants du changement climatique du fait de la hausse des températures mondiales et de l’élévation du niveau de la mer. La santé et les moyens de subsistance des autochtones d’Alaska sont étroitement liés à leur environnement mais le changement climatique est en train d’altérer de manière dramatique cette relation. L’Alaska Institute for Justice (AIJ) a reçu une subvention de la National Science Foundation (NSF) intitulée “Climate Change and Community-Based Relocation”, qui a permis à deux groupes d’autochtones, les Yup’ik du Newtok en Alaska et les habitants des îles Carteret de la Papouasie-Nouvelle-Guinée d’explorer des opportunités de résilience sociale et culturelle lorsqu’ils prévoient de relocaliser leurs communautés. Ce projet a réuni à la fois des connaissances écologiques traditionnelles et des recherches scientifiques soutenues par l’Arctic Social Sciences Program afin de garantir une viabilité à long terme des communautés autochtones dans l’Arctique et ailleurs.

Suivi et évaluation à base communautaire de la résilience climatique

L’Alaska Institute for Justice a reçu une subvention de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) pour renforcer la capacité d’adaptation des communautés autochtones d’Alaska confrontées aux inondations et à l’érosion. La coproduction des connaissances entre les communautés, les chercheurs universitaires, les représentants du gouvernement, et les organisations non-gouvernementales aidera à la création d’un modèle de suivi et d’évaluation socio-écologique à base communautaire. Le modèle tiendra compte des dommages sur les infrastructures essentielles dus à l’érosion et aux événements climatiques extrêmes répétés, des impacts sur l’eau potable dus à l’intrusion saline et à la fonte du pergélisol, et des taux d’érosion menaçants qui forcent des communautés autochtones d’Alaska à se relocaliser. L’objectif du travail de l’AIJ est de développer des stratégies d’adaptation à base communautaire qui visent à protéger la santé et le bien-être des communautés autochtones d’Alaska, et à communiquer leurs besoins aux organisations qui seraient capables de fournir de l’assistance technique ou financière.